Le 60 pieds d’Arnaud  : La Mie Câline – Artipôle

Sur la base du plan Owen Clarke lancé en 2007, le Team a lancé un profond chantier d’optimisation en confiant le bateau aux mains du chantier Mer Agitée de Michel Desjoyeaux afin de le rendre compétitif et performant. 

Il y en a 9 à bord. Deux à trois sont toujours à poste, les autres sont « matossées » à l’intérieur pour l’équilibre latéral et longitudinal du bateau. 

Tout en sandwich carbone, elle a été entièrement passée aux ultrasons par l’Institut de Soudure, un des partenaires du projet, pour vérifier l’absence de délaminages. 

100% carbone, le mât-aile augmente la propulsion puisque son profil est similaire à celui d’une aile d’avion, et qu’il est orientable. Cela permet d’optimiser le flux aérodynamique et donc d’accroître les performances au reaching et au portant.

En carbone, ils sont désormais relevables en cas de choc avec un OFNI et pour limiter la traînée. 

Les outriggers permettent d’extérioriser les points de tenue des haubans et bas-haubans qui font tenir le mât. Cela facilite les réglages et les manœuvres.

Pour alléger dynamiquement le bateau, des foils ont été ajouté au plan Owen Clarke. Quand on les déploie, ils génèrent une force verticale pour éviter que le bateau ne gîte. Et plus le bateau va vite plus cette force est importante et l’empêche de giter. Grâce à ça, le bateau est plus puissant et plus rapide

Caractéristiques