Conditions musclées sur le Défi Azimut

Arnaud Boissières et Xavier Macaire viennent de disputer le Défi Azimut au départ de Lorient. A 40 jours du départ de la Transat Jacques Vabre, le Défi a rassemblé la plupart des équipages IMOCA. L’événement était découpé en trois parties avec d’abord des runs de vitesse, puis une grande course de 48 heures dans le Golfe de Gascogne avant de terminer, dimanche, par un tour de l’île de Groix.

La Mie Câline – Artisans Artipôle termine 17ème de la grande course, un résultat mitigé pour l’équipage qui était encore 10ème à seulement 24 heures de l’arrivée. A son retour à terre, le skipper explique : « au portant, le bateau va très vite mais, au près, on a un vrai déficit ». Autrement dit, la première partie de la course s’est déroulée au vent arrière – une allure très rapide – pendant laquelle La Mie Câline – Artisans Artipôle a pris l’avantage sur ses concurrents directs. La dernière portion, avec le vent de face, s’est avérée plus compliquée puisque les adversaires sont revenus, grappillant heure par heure l’avance construite pendant la première journée de course. Sur la ligne d’arrivée, les écarts sont faibles puisqu’il y a moins d’une heure entre La Mie Câline – Artisans Artipôle et Corum (Troussel / Le Cam), 12ème du classement général.

Mers du Sud

« Le bateau a ses forces, mais aussi ses faiblesses. On sait qu’il faudra revoir le plan de voilure cet hiver pour corriger ça avant le Vendée Globe » explique Arnaud. « C’est frustrant mais c’est aussi hyper enrichissant. Ça a été une course très musclée, avec des pointes à près de 30 nœuds. On se serait cru dans les mers du sud. Il y avait beaucoup d’engagement, on a toujours été au contact, à vue des concurrents. C’est super de pouvoir s’étalonner comme ça. Ça fait du bien au projet ».

Arnaud et Xavier terminent le Défi Azimut par une 9ème place sur le Tour de l’Ile de Groix, hier. Le grand vainqueur de cette épreuve est le Charal de Jérémie Beyou qui a remporté toutes les courses et impressioné beaucoup d’observateurs.

Qualif en poche

Le Défi Azimut a aussi permis de compléter la qualification de l’équipage pour la Transat Jacques Vabre. Xavier Macaire devait en effet boucler la grande course pour obtenir son ticket d’entrée pour la traversée de l’Atlantique. « C’était une formalité mais elle est maintenant derrière nous » explique Arnaud.

Une banque image complète avant la Transat Jacques Vabre

Avant le départ de la Transat Jacques Vabre, il était nécessaire de rassembler une banque image complète du bateau avec des photos et des vidéos du bateau en mer. Arnaud a saisi l’opportunité de ce défi Azimut pour embarquer un media man qui a photographié et filmé la vie à bord pendant ces deux jours de course. Cette banque image « inboard » est complétée par une prise de vue hélico réalisée au large de l’île de Groix. Ces images seront prochainement disponibles et mises à disposition des partenaires du projet.

About the Author

By matthieu@sillages-communication.com / Administrator on Sep 23, 2019