Chantier studieux pour La Mie Câline – Artisans Artipôle

A l’issue du convoyage retour de la Transat Jacques Vabre, le monocoque La Mie Câline – Artisans Artipôle est rentré en chantier en début d’année. Après un mois de travaux, Arnaud et son équipe sont toujours aux petits soins pour le 60 pieds qui sera remis à l’eau le 8 avril, soit 7 mois jours pour jour avant le départ du Vendée Globe. Cette semaine, l’équipe accueille Maëva, une jeune stagiaire du Lycée Eric Tabarly, dédié à la maintenance nautique.

Pas de gros bobos 

Ce chantier hivernal permet de vérifier chaque pièce, de remettre en état ce qui doit l’être mais aussi d’améliorer certaines caractéristiques du bateau. En matière d’entretien général, les analyses réalisées par l’Institut de Soudure sur les foils, les safrans, le mât ainsi que le bout dehors, n’ont révélé aucun problème structurel. « C’est une bonne nouvelle. Nous analysons chaque pièce régulièrement et il n’y a pas d’évolution donc c’est bien » explique Arnaud.

Même s’il n’y a pas de casse importante, l’équipe doit tout de même remettre en état l’étrave qui avait été abîmée au mouillage à Salvador de Bahia. « On a mis le carbone à nu et on a remis presque un centimètre de résine chargée » résume Alexandre Carraro, le boat captain.

Le gros du chantier concerne donc des améliorations destinées à favoriser la performance, le confort à bord ou les communications du bateau. Ainsi, l’angulation du mât est modifiée pour s’adapter à une nouvelle configuration de voiles. « La tête de mât recule de 50 centimètres environ. Ça paraît peu mais c’est ce genre de détails qui fait la différence » explique Arnaud. La position des foils est-elle aussi sensiblement modifiée pour permettre au bateau d’être plus planant.

Un cockpit sur mesure

La partie la plus visible de ce chantier hivernal se joue à l’arrière avec l’installation d’une casquette plus large afin de mieux protéger le skipper. Cette pièce, fabriquée aux Sables d’Olonne, est réalisée sur mesure. Comme le siège baquet d’une Formule 1, elle est adaptée au gabarit d’Arnaud (1,67m). « Mon ancien bateau avait été conçu pour Jean-Pierre Dick qui est grand et il y avait plein de choses qui n’étaient pas adaptées. Sur un tour du monde, ça compte. » Derrière le poste de barre, un plancher sera posé dans les prochains jours. Il servira à stocker les voiles sous certaines allures portantes, quand les poids doivent être concentrés sur l’arrière.

Save the Date : Soirée partenaires, le vendredi 3 avril

L’équipe a encore deux mois pour terminer ce chantier puisque le bateau sortira du hangar le 3 avril prochain. A cette occasion, Arnaud et son team seront très heureux d’accueillir tous les partenaires pour une soirée de fin de chantier. Plus d’informations à venir dans les prochaines news.

About the Author

By matthieu@sillages-communication.com / Administrator on Fév 03, 2020